mardi 25 novembre 2008

Princesse au petit épeautre

Je voudrais un oreiller…

*source Tim WALKER

Mais oui, pourquoi pas… certaines se sentent princesse et retrouvent un petit pois clandestin sous leurs matelas avec gène, non non pas seulement la damoiselle de Hans Christian HANDERSEN, suivez donc sa Marraine la Fée…. Et bien moi j’aime les céréales sous ma tête. Et puis question hauteur… je n’ai déjà pas besoin de plus de matelas et le pois comme repose-nuque est tout de même fait pour les esthètes.... bon, bon certains matelas sont mieux que d'autres, mais bon!

Alors pas de repose-nuque trop rigide mais bien une solution pour aérer ma tête, ne pas transpirer, laisser le plus possible libres mes narines pour prendre le bon air frais (n’exagérons-rien, 19°C environ)…

*source Cecile WALTON

Parce que j’aime ce bruit caractéristique des écorces de céréales frottant l’une contre l’autre et que la forme malléable et souple de ces oreillers me convient énormément.

*source

Un oreiller en balles d’épeautre (et pas de sarrasin ni millet, trop petits) et 2 recharges de 4 kg pour mes deux vieux oreillers aux poussières de céréales (après 3 ans de bon et loyal service) de la marque Mille oreillers par exemple (choix de housses, d’oreillers et de recharges)

Oui oui de cette petite céréale si antique, le petit épeautre (et non le grand)… et je vous assure que je n’ouvrirais pas la recharge pour le faire cuire. Mais non pas folle la guêpe, il ne reste plus que l’enveloppe dans ces oreillers, pas de graines donc soi-disant pas de petits voisins minuscules mais si agaçants. Bon, bon, ne prenons pas tout au pied de la lettre, mes amis les acariens seront peut-être moins nombreux… et encore, il faudrait que je secoue plus mon oreiller, que je l’aère sans sa housse très souvent… et que je le mette au soleil pour un petit bain de santé (virus et humidité en fuite).
Alors à quand un nouvel oreiller à tasser un peu (ils sont bien volumineux au début) ?

Et puis au début cela sent bon les céréales presque torréfiées, mais moi l’épeautre, je ne l’aime que germé dans mon pain essène… et vous comment l’aimez vous ?

ERRATUM: en fait, dans mes oreillers, il s'agit de balles de sarrasin...

Edit du 26/11/08: ma maman m'en a mis deux de côté... souhait exaucé!

5 commentaires:

Julie a dit…

Moi, mon oreiller est en écorces de sarrasin... il est dû pour prendre sa retraite depuis longtemps... il ira dans le compost le chanceux :) Je ne savais pas qu'il en existait en écorce d'épautre, c'est peut-être ce que j'essaierai.
Moi aussi, l'épautre comme le sarrasin je les aime germés :) En pain ou en porridge pour les matins froids!

Marraine a dit…

Oh, je ne connaissais pas ces deux versions là de la princesse, jolies! Et merci pour le lien!

Vanessa a dit…

Julie: Bienvenue entre mes billets... et oui mes oreillers sont, après authentification parentale (et de celle qui m'avait offert les premiers), en balles de sarrasin. Dans le compost, une sacrée bonne idée... malheureusement je n'en ai pas tout près..

Marraine: de rien...

Lyjazz a dit…

Moi j'ai les 2 : balles d'épeautres et balles de sarrasin.
Confort inestimable, très sain, et modulables à souhait : j'enlève un peu d'épeautre pour mon goût, et mon compagnon l'aime bien plein.
Ceux en sarrasin sont plus lourds, mais néanmoins très confortables.
J'aime aussi beaucoup leur format de 40X60 cm qui fait que mes pieds sont toujours dans mon lit même si je m'étire.
Sinon, épeautre et sarrasin : en farine pour les crèpes ?

Vanessa a dit…

Lyjazz: oui, je crois que je préfère le poids du sarrasin vu ce que tu en dis. Et puis moi je garde tout le contenu, il se broye au fur et à mesure... hum... des crèpes!