mardi 14 février 2012

En suspension

J'ai toujours aimé les défis sur la pesanteur et dans une maison avec des enfants j'aurais adoré ces jeux de niveaux:

*Nathalie Wolberg

lundi 6 février 2012

Un manga seinen pour continuer 2/2

Alors oui, je ne suis pas sûr du terme, en tout cas, je persiste et signe dans les envies de lecture de manga pour adulte, avec un soupçon de réalisme ou de complexité.
Bon oui il y a aussi beaucoup de tradition japonaise, de légendes, de ce regard enfantin. Et de l'autre côté des polars ou thrillers plus durs.



"Tomonen" de Kenya Ohba où l'enfance est synonyme de liberté et d’innocence.


"Mes voisins les yamada" de Hisaichi Ishii

Mes voisins les yamada par cinemasian



"Solanin" de Inio Asano
"Chroniques des petits moments de la vie, ''Solanin'' illustre en quelques scènes choisies, le malaise de la jeunesse urbaine de Tokyo et l’avenir flou qui lui est proposé à travers l’histoire d’un couple comme il en existe tant." (source)


"Ma voie de père" de Hiroshi Hirata
"Au gré de ses pérégrinations intellectuelles, le mangaka nous invite à réfléchir sur le sens de la vie en général, de philosophie shintoïste (respect de la nature, etc...) ou sur les subtilités de la langue nippone. Avec beaucoup d'humour et pas mal de pied au nez aux propos conventionnels, Hirata délivre un one-shot étonnant, destiné à jouer avec lui autour de sa réflexion et sa vie familiale qu'il met en scène." (source avec un avis très complet)


"Transparent" de Makoto Sato
"Un Transparent est une personne victime d'un mal étranger :tout être présent dans son entourage est capable d'en "entendre" les moindres pensées. "Les Transparents" n'ont donc aucune intimité et pourraient en souffrir cruellement s'ils en prenaient conscience, car ils ne se savent pas Transparents à moins qu'on ne le leur dise. Il suffit qu'un Transparent découvre qu'il en est un pour sombrer irrémédiablement dans la folie, ou pire mettre fin à ses jours." (source)


"La Forêt de Miyori" d'Hideji Oda,



"Nekomura-san" de Yoriko Hoshi
"Nekomura-san conte l'histoire de Neko Nekomura, la femme de ménage la plus populaire du Japon ! Dessinée sous les traits d'une chatte, Madame Nekomura est employée dans une famille bourgeoise. Elle y observe tout ce qui s'y passe et cela ne manque pas de l'intriguer ! Elle est très travailleuse mais elle ne peut s'empêcher de fouiner par-ci par-là et découvrira même des secrets…
Un manga inhabituel très drôle sur les travers des Japonais et qui pourraient bien être les nôtres également !" (source)


"Contes du japon d'autrefois" de HANAWA Kazuichi
"A la découverte d'un autre pan de la culture japonaise, avec ce manga où l'auteur revisite les contes et mythes populaires japonais de façon tout à fait originale, y intégrant des éléments de science fiction, ainsi qu'un portrait intéressant de la vie paysanne au Moyen-Age" (source)


"Pluto" de Naoki Urasawa
"Polar grave et introspectif, réflexion sur l'idée même d'humanité, lourd de menaces, évoquant davantage Blade Runner que Robby le robot." (source)


"Monster" de Naoki Urasawa
"Si Monster est avant tout un polar très ambiancé, l’éditeur n’hésitant pas, à juste titre, à évoquer le côté glauque d’un Seven de David Fincher, cette oeuvre est beaucoup plus complexe qu’elle ne paraît au tout début." (un avis très très complet qui donne sacrément envie de se plonger dans les 17 tomes).

- un autre de Jiro Taniguchi autre que "Au temps de Botchan" et "Quartier lointain" dont j'ai les premiers tomes et "Le gourmet solitaire" dont je me raffole régulièrement.