vendredi 4 mai 2012

Une feuille, enfin plusieurs, sous la forme qu'il vous plait

Je suis une amatrice de thé, alors oui, vous serez toujours les bienvenue avec un petit paquet de feuilles séchées.
Et puis paquet de feuilles en vrac et non sachet de thé...


Choisissez l'origine: de Chine, de Taïwan, du Vietnam, de Thaïlande, du Tibet
(surtout)

*source

Choisissez la couleur: le bleu, le vert, le blanc, le jaune, le sombre...
 (surtout)
... couleur comme un indice de fermentation et non comme couleur des feuilles sèches ou de l'infusion

Choisissez la forme: torsadée, en aiguille, en spirale, aplatie, perlée, broyée (mais verte), en brique, en champignon, en natte, en nid, en galette

 *source

Choisissez l'aspect: régulier, duveteux, homogène, bourgeonné

Choisissez l'odeur mais sans parfum, sans ajout, sans fleurs, sans épices, sans huiles essentielles


Choisissez le grammage: 40g, 50g ou 100g
mais ne choisissez pas le contenant... le sachet de vente suffira comme boite à trésor

*source

Choisissez la manufacture en choisissant le marchand: mieux vaut un petit thé (pas au mieux de son grade) chez eux, qu'un thé dit plus prestigieux ailleurs.






Bon, sinon, vous pouvez venir les mains vides... j'ai tout ce qu'il faut. Vous prendrez bien une tasse de thé!

jeudi 3 mai 2012

Mes mains, mes pieds et mes ongles aux mains d'une hennayate

Malheureusement je n'ai rien de méridional ou d'une indienne! Je suis bien une fille venue du nord, la peau très clair, fragile, aux rougeurs faciles, les cheveux châtains mais ne tirant ni sur le noir ni le brun.

Je ne suis pas non plus proche culturellement ou religieusement, que ce soit avec le Moyen-Orient ou l'Asie centrale dont l'Inde. Pas moyen de me créer des occasions raisonnées. Et pourtant... j'aimerais énormément offrir mes mains et mes pieds au henné.

Pas le noir, non, le brun rouge, l'orangé presque criard. Le dessus des mains et des pieds. Oui un peu... mais surtout les arabesques, les motifs sur les paumes.

*source

Je ne rêve pas forcément de mehendi extraordinaire à la symbolique manifeste, je me contenterais même sur les paumes d'un aplat de henné revenant doucement sur le dessus.

*source

Et puis comme une magnifique jeune femme rencontrée dans les transports en commun d’Ile de France il y a quelques années, j'aurais même poussé jusqu'au henné des ongles, moi qui n'aime pas les vernis...
le bout des ongles comme trempés dans le henné, presque la moitié supérieure en brun.

Mais du henné naturel, hein! Pas le noir, pas celui qui sent bon, pas celui qui doit tenir... la pâte pas si onctueuse, le plus naturel possible pour ne pas repartir avec une allergie... parce que j'en ai déjà plein. 

Voir ici magnifique billet sur le henné et .