mardi 2 décembre 2008

Une terre en sphère ou en carte

De quoi démarrer une conception de géostratégie politique. Se resituer pour ne plus être le centre de l’Europe, du continent ou encore du monde.

Un globe terrestre aux frontières politiques actuelles, pas forcément lumineux, surtout pas parlant (il pourrait dire des bêtises). Juste un globe qui tourne avec ses pivots, pôles sud et nord, et ses méridiens… une sphère que je peux toucher, sur laquelle doigt après doigt je vois la distance…

Depuis début 2010 un globe rugueux Montessori est arrivé chez nous... nous l'utilisons là.

*source globe terrestre tout comme j’aime : un Stellanova Mentor

Une planisphère en 3 dimensions pour suivre le parcours de l’oncle Indy (mon frère) derrière sa petite balle jaune, de cet autre « oncle » Arian (mon cousin) au sommet de ses montagnes … juste de quoi m’indiquer, aussi, où mes lectures m’ont emmenée cette fois. Avec ou sans les reliefs... de toutes façons ce n'est pas maintenant que nous allons grimper ou plonger....


*source globe Coronelli

C’est vrai qu’un globe terrestre Coronelli aurait été très beau mais avec des idées du monde tellement vieilles, je laisse donc toute cette cartographie pourtant si belle visuellement… voir ici

Et puis de quoi aller plus loin encore…


Les "Atlas géopolitiques du Dessous des cartes" de Jean-Christophe Victor, Virginie Raisson, Frank Tétart, Frédéric Lernoud :

Le volume 1 avant tout, pour déchiffrer les relations internationales et mieux les comprendre et m’aider dans un raisonnement complet…
« Cet Atlas du Dessous des Cartes poursuit l’ambition pédagogique de l’émission d’ARTE, donner des outils pour apprendre et réfléchir. Avec équilibre et objectivité. Mais sans neutralité : pas question en effet d’être géopolitiquement correct à tout prix. »


Le volume 2 pour continuer et voir les implications de la mondialisation…


Ou les deux d’un coup…

4 commentaires:

Delphine R2M a dit…

Oui, un atlas, moi aussi! Un globe pas pour moi, j'ai déjà eu ça enfant, et j'ai peur que ça prenne un peu trop de place, mais l'Atlas, oui!

Vanessa a dit…

Delphine: je n'ai pas de place mais tout de même le globe permettrait au petit loupiot de ce faire une belle idée (un oncle la tête en bas si sur un autre continent ;) )

Lyjazz a dit…

Décidemment on a beaucoup de goûts en commun : les oreillers, les livres de voyage, Johan Sfar, les cartes sous toutes leurs formes....

J'ai moi-même un frère toujours au bout du monde (dans l'aide humanitaire) et je confirme que le planisphère, l'atlas et le globe sont des outils super pour bien faire comprendre à mes petits où se trouve "tonton Fred". Plus généralement aussi : où se passe l'histoire qu'on lit, le film d'Hayao Miyazaki, ou le dessin animé.....

Belle collection répertoriée ici !

Vanessa a dit…

Lyjazz: oui je crois que cela aide à se faire une idée et à remettre les fictions et les contes dans une réalité. Oui, je crois que nous avons beaucoup de goûts communs.